Sans dessus
dessous


On a beau ne pas les voir, culottes et soutien-gorge jouent pourtant un rôle important dans la structure d’une silhouette. Et derrière les grandes maisons de lingerie, il y a souvent une grande dame, passionnée et talentueuse, qui comprend et traduit les besoins des femmes dans des pièces aussi esthétiques que pratiques. Simone Pérèle était l’une d’elles.

Histoire de galbes

Depuis plus de 70 ans, la Maison Simone Pérèle sublime le corps des femmes par d’innovants jeux de courbes et de matières, entre soie, broderie et tulle. Portrait d’une marque mythique.

Simone Pérèle était une femme visionnaire et passionnée. Talentueuse corsetière, elle crée en 1948 sa marque de lingerie qui conjugue à a perfection confort et esthétisme. Une marque qui sublime toujours aujourd’hui les silhouettes féminines grâce à un savoir-faire d’exception qui s’appuie sur la compréhension intime des femmes et une véritable démarche artistique.


Du haut de gamme

Les collections s’inscrivent toujours au cœur des tendances fashion et sont influencées par l’art sous toutes ses formes (art nouveau, origami, tattoo…). Les éditions limitées permettent de mettre en valeur un produit mythique ou d’exception et les matières de très haute qualité sont issues de productions européennes.


Sublimer toutes les silhouettes

En mettant la femme au cœur de ses collections, Simone Pérèle continue de créer avec audace des produits qui donnent confiance et mettent en valeur le corps quelles que soient la personnalité et la morphologie, dans des tons basiques ou des couleurs plus audacieuses, du bonnet A au bonnet H.

Nouveau : la ligne surprenante

Pour sa nouvelle collection, la Maison Simone Pérèle joue avec les formes et les matières. Modernité et audace marient avec talent l’opacité de la maille et la transparence du tulle pour un galbe parfait. Opération séduction réussie !


Des femmes d’exception à l’honneur

Chaque saison, la marque mettra en lumière des femmes inspirantes et élégantes qui représentent les femmes Pérèle dans toutes leur diversité et leurs originalités. Cet automne, c’est au tour de Margaux et Anahi.